----Annonce flash----

Journal Scientifique et Technique du Mali -(JSTM)-

Mission: Promouvoir la science au Mali, comme moteur de développement -- Site web: Cliquez ici -- Vous y trouverez gratuitement nos magazines scientifiques

Header ad

Côte d’Ivoire: A Yopougon, un employé broyé par des billes de bois détachées d’un camion

Côte d’Ivoire: A Yopougon, un employé broyé par des billes de bois détachées d’un camion
468×60 content ad
Horrible ! C’est de cette façon que l’on pourrait qualifier le drame qui s’est produit dans les locaux d’une scierie située en Zone industrielle, à Yopougon. Un des employés de cette structure, en la personne de Ouattara Oumarou, un jeune homme âgé de 27 ans, y a trouvé la mort dans des conditions absolument épouvantables.

Sur les faits, nos sources informent que dans la matinée du vendredi 18 octobre 2019, un camion-remorque, chargé de grosses billes, de bois au nombre de quatre ( 04), fait son entrée dans le parc à bois de la scierie.

Le conducteur, après avoir coupé le moteur du mastodonte, met pied à terre et va directement prendre langue avec A.S, le chef dudit parc. Et pendant qu’il lui tend les documents afférents à sa mission de livraison de billes de bois, son apprenti-chauffeur qu’est Ouattara Oumarou, s’emploie, lui aussi, à faire son job. Celui de faire décharger les billes de bois.

Et à cet effet, il s’attelle à ôter les grosses chaînes enroulées autour des bois, servant à maintenir ceux-ci. Et après, permettre ainsi à une machine, de décharger les billes de bois.

-lire aussi- Conakry: une femme enceinte surprise en plein ébats sexuels avec son amant

Malheureusement, c’est là que se produit le drame. De fait, alors qu’il enlève les chaînes, une énorme bille de bois se détache soudainement des autres et vient lourdement s’abattre sur le pauvre apprenti-chauffeur ; le broyant net et l’enfonçant dans la boue dans laquelle il se tenait pour travailler. Les autres billes de bois se détachent elles aussi, et enfoncent le clou, en s’écroulant toutes sur le pauvre Ouattara Oumarou. Le malheureux n’a même pas le temps de crier et d’appeler à l’aide. Il est atrocement tué sur le coup.

A la vue de l’horreur, il y a panique au sein de la scierie. Des cris de détresse se font entendre au sein des autres employés qui, en courant, convergent vers le lieu de l’insoutenable accident.

Les responsables de la société, attirés par les cris, sortent de leurs bureaux, pour voir ce qu’il se passe. Ils ne tardent pas être situés sur l’ampleur de l’horreur.

La police, informée, dépêche des agents sur place. Et en leur présence, une leveuse dégage les billes de bois ; laissant découvrir le corps broyé de l’apprenti-chauffeur enfoncé dans la boue mêlée à son sang. Insoutenable tout simplment.

Le constat de la police achevé, la dépouille de Ouattara Oumarou est dégagée et transférée à la morgue. L’enquête policière ouverte aussitôt, va se donner pour mission, d’éclairer sur toutes les circonstances de ce qui, pour l’heure, était retenu comme un accident de travail. Et en situer les responsabilités.

KIKIE Ahou Nazaire/linfodrome

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *