----Annonce flash----

Journal Scientifique et Technique du Mali -(JSTM)-

Mission: Promouvoir la science au Mali, comme moteur de développement -- Site web: Cliquez ici -- Vous y trouverez gratuitement nos magazines scientifiques

Header ad

Rencontre Gbagbo-Affi: Alassane Ouattara sur le chemin de perdre son opposition choisie

Rencontre Gbagbo-Affi: Alassane Ouattara sur le chemin de perdre son opposition choisie

C’étaient les 3 et 4 janvier dernier, loin de tous les bruits, de tout effet buruk et surtout après l’échec au bord de la Seine à Paris de la rencontre en mars 2019, que PASCAL AFFI N’GUESSAN (à sa demande) a été reçu par le président LAURENT GBAGBO, président du Front Populaire Ivoirien FPI, à Bruxelles. Adversaires et partisans ont été tous pris de court. Cette 1ère rencontre fait tâche d’huile. Mais, c’est surtout dans le camp de l’adversaire le RDR-RHDP que le génie politique LAURENT GBAGBO fait des dégâts car, ALASSANE DRAMANE OUATTARA qui a déjà perdu ses alliés-pilliers -BEDIE et SORO- de son pourvoir, serait sur la perte d’un autre pion qu’il avait toujours considéré, “opposition choisie” AFFI N’GUESSAN et le morceau FPI légal, pour faire les coups tordus à toute l’opposition ivoirienne.
Avec cette 1ère rencontre GBAGBO-AFFI, les gains seraient énormes.

1- OUATTARA perdrait son opposition choisie.
2- Le régime ivoirien serait obligé de faire un retropédalage sur les questions électorales pour discuter avec l’opposition ivoirienne vraie, pilotée par le PDCI, FPI, EDS… ou se faire mieux exposer.
3- Le FPI -qui est inscrit dans certaines instances internationales- pourrait faire la grande offensive diplomatique, légalement, et surtout avec le sceau de l’icône GBAGBO.

Seulement, en attendant que le Front Populaire Ivoirien FPI soit légitime et légal avec le président LAURENT GBAGBO et pendant que les discussions entre les deux morceaux se poursuivent selon le rapport du SG ASSOA ADOU à la réunion du secrétariat général du 17 janvier, il serait vivement souhaitable que AFFI N’GUESSAN s’efface devant le régime ivoirien et des médias, comme le 1er interlocuteur du FPI et de l’opposition de côte d’Ivoire.

Comme quoi, l’on a toujours dit qu’après la guerre, c’est la paix! Après donc la démonstration des forces des deux morceaux: légitime et légal, l’opposition charismatique, le FPI vers la réunification au grand bonheur de l’opposition ivoirienne, et au grand désarroi du régime du despote OUATTARA.
Chapeau à LAURENT GBAGBO pour le don de soi!

REZOPANACOM

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *