----Annonce flash----

Journal Scientifique et Technique du Mali -(JSTM)-

Mission: Promouvoir la science au Mali, comme moteur de développement -- Site web: Cliquez ici -- Vous y trouverez gratuitement nos magazines scientifiques

Header ad

Kidal : Tièbilé Dramé annonce l’entrée imminente d’un bataillon de 428 militaires

Kidal : Tièbilé Dramé annonce l’entrée imminente d’un bataillon de 428 militaires

Le ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération internationale, Tièbilé Dramé, a présenté, ce mardi 28 janvier, ses vœux à la presse nationale et internationale, et aux attachés de presse des missions diplomatiques. Le Chef de la diplomatie malienne s’est prononcé sur les recommandations du Dialogue National Inclusif, sur la dernière réunion du Comité de Suivi de l’Accord et sur le Somment de Pau.

«L’année 2019 a été éprouvante».Une année qui a commencé, se souvient Tièbilé Dramé, par l’attaque meurtrière de Koulongo, le jour même de l’An. A entendre le conférencier, de cette année d’«horreurs», est sorti quelque chose de merveilleux. «La conjugaison des crises et la quête de stabilité ont conduit à l’instauration d’un dialogue politique de haut niveau entre le président de la République et toutes les forces politiques et sociales du pays au  début de l’année 2019», a affirmé Tièbilé Dramé.

De ce dialogue politique, se réjouit le diplomate,  est né l’Accord politique de gouvernance et le Dialogue National Inclusif. Pour Tièbilé Dramé, il est indéniable que ce Dialogue fut un «exercice exceptionnel et unique» dans l’histoire démocratique du Mali. Car, selon lui, tous  les participants, y compris les mouvements signataires de l’Accord de paix, ont participé au dialogue de bout en bout et «personne n’a claqué la porte». Faisant bloc derrière le Président de la République, l’ex-opposant a salué le Sommet de Pau et la récente réunion du Comité du Suivi de l’Accord (CSA), après quelques mois de blocage.

Tièbilé Dramé, qui dit «s’incliner  pieusement»  devant  la mémoire de tous les journalistes ayant perdu la vie dans l’accomplissement de leurs  missions d’information au cours de l’année écoulée, s’est prêté aux questions des journalistes. Sur la convocation du Collège électoral, les réserves de la CMA et les inquiétudes exprimées par l’opposition, Tièbilé Dramé répond: «les inquiétudes sont normales et les blocages sont faits pour être gérés». Pour Tièbilé, le Communiqué de la CMA, dénonçant la «convocation unilatérale» du collège électoral, est plutôt un bon signe, car il s’agit, selon le conférencier, de l’« affirmation de leur ‘’maliennité’’».

Bataillon de Kidal

Sur la négociation avec Iyad Ag Agali et Amadou Kouffa, le Chef de la diplomatie indique qu’il ne s’agit pas, pour l’heure, de la position du Gouvernement mais plutôt une initiative du Haut représentant du Président de la République pour les régions du Centre. Interrogé également sur la composition paritaire, entre groupes armés et FAMa, du futur bataillon de Kidal, Tièbilé Dramé n’infirme pas cette information, il ne confirme pas non plus la date du 1er février retenue pour ce reploiement de l’armée à Kidal.

Le ministre des Affaires Etrangères s’est borné à indiquer au journaliste qui l’a interrogé l’inexactitude de ses chiffres, avant de préciser que le bataillon de Kidal sera constitué de 428 militaires. «Le Chef d’Etat-major travaille sur la question, il est à Gao, en ce moment», assure le diplomate pour annoncer l’imminence de redéploiement de l’armée à Kidal.

En 2020, prédit Tièbilé Dramé, «le Mali accomplira des progrès énormes». «Faisons confiance au Gouvernement et cessons de peindre tout en noir», a martelé le ministre des Affaires Etrangères et  de la Coopération internationale.

Mamadou TOGOLA

Source : maliweb

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *