----Annonce flash----

Journal Scientifique et Technique du Mali -(JSTM)-

Mission: Promouvoir la science au Mali, comme moteur de développement -- Site web: Cliquez ici -- Vous y trouverez gratuitement nos magazines scientifiques

Header ad

Gestion de la nouvelle monnaie ECO: Ce que dit l’opposant sénégalais, Ousmane SONKO

Gestion de la nouvelle monnaie ECO: Ce que dit l’opposant sénégalais, Ousmane SONKO
L’opposant sénégalais Ousmane Sonko a donné un entretien exclusif dans le Journal Afrique de la chaîne francophone TV5 Monde. L’homme arrivé 3e aux dernières élections présidentielles de 2019 se considère aujourd’hui comme le seul opposant crédible dans son pays le Sénégal. Dans son interview, Sonko s’est prononcé sur plusieurs sujets d’actualité sénégalaise et internationale, notamment le dialogue politique sénégalais, l’opposition au Sénégal et bien-sûr, le Franc CFA.

L’homme avait fait de la fin du franc FCFA son cheval de bataille ; aussi s’estime-t-il plutôt satisfait de l’annonce de la suppression du FCFA faite à Abidjan en décembre passé par les présidents français et ivoirien. Les deux hommes avaient annoncé la suppression du FCFA et la naissance d’une nouvelle monnaie nommée ECO. Une annonce qui avait soulevé un tollé d’indignation au sein de l’intelligentsia africaine, mais qui satisfait l’opposant sénégalais qui salue une avancée « historique ». Même s’il reconnaît lui-même il est « prématuré de dire que le Franc CFA est fini », il estime toutefois qu’un « grand bond en avant » a été fait. D’autant que 4 à 5 points ont été satisfaits sur les 8 points soulevés.

Quelle institution pour gérer l’ECO ?

Il salue la parité fixe dont jouira cette nouvelle monnaie tout en soulignant que cette parité fixe de l’ECO sera transitoire et qu’à terme, l’ECO sera une monnaie bien plus flexible. Néanmoins, des questions importantes restent à solutionner, notamment celle de l’institution qui sera chargée de gérer cette monnaie. « Nous n’avons pas encore l’institution qu’il faut pour gérer la monnaie », déclare-t-il, précisant qu’il ne fait pas confiance aux gouvernements africains pour gérer cette nouvelle monnaie au risque de la voir transformer en un outil de financement du déficit public.

Niet au Dialogue public national en cours au Sénégal

Outre le FCFA, l’homme politique sénégalais s’est aussi prononcé sur des questions de la vie publique sénégalaise, notamment le Dialogue public national convoqué par le chef de l’Etat et que son parti a boycotté. Pour Ousmane Sonko, ce Dialogue public est le moyen trouvé par Macky Sall pour sortir du bourbier où il s’est mis lui-même. Aussi refuse-t-il de cautionner cela en y participant car pour lui, le président Sénégalais veut instrumentaliser ce Dialogue national. En tant que « les seuls à incarner une opposition dure et radicale » au regard des Sénégalais, il se refuse à jouer le jeu du président sénégalais avec ce Dialogue national.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *