----Annonce flash----

Journal Scientifique et Technique du Mali -(JSTM)-

Mission: Promouvoir la science au Mali, comme moteur de développement -- Site web: Cliquez ici -- Vous y trouverez gratuitement nos magazines scientifiques

Header ad

Dernière minute: le Sénégal n’a pas encore autorisé l’utilisation du COVID-Organics

Dernière minute: le Sénégal n’a pas encore autorisé l’utilisation du COVID-Organics

Le post Facebook affirmant que le comité scientifique sénégalais a confirmé l’efficacité du COVID-Organics et donné le feu vert pour son utilisation au Sénégal, est PARTIELLEMENT FAUX.

Le post a été publié en anglais dans le groupe Facebook Pan Africanism History avec plus de 24.800 abonnés et a été repris 107 fois. Certains l’ont partagé dans des groupes Facebook ghanéen et sud-soudanais. L’article stipule que les scientifiques sénégalais ont réalisé des essais cliniques à la suite desquels, l’efficacité du remède malgache contre le nouveau coronavirus a été approuvée.

Mieux, selon le post, l’épidémiologiste Daouda Ndiaye a donné le feu vert pour l’utilisation du remède sur les antennes de la Radio Futurs Médias (RFM) du Sénégal.

Les faits indiquent toutefois que le message est en partie erronée.

Aloyse Waly Diouf, directeur de cabinet du ministère de la santé et de l’action sociale confirme dans une interview accordée à la RFM que le Sénégal a bien reçu, le jeudi 07 mai, des échantillons de COVID-Organics ; soit 12 jours après l’entretien du président Macky Sall avec son homologue malgache Andry Rajoelina.

Dans un entretien avec la même radio, l’épidémiologiste Daouda Ndiaye de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar a souligné qu’après réception des échantillons, les expériences in vitro ont démontré que la tisane malgache à base d’artemisia avait une activité sur les virus et que d’autres expérimentations étaient en cours pour la production d’un document scientifique par rapport à ce remède.

« Le feu est vert, nous allons vers l’utilisation de l’artemisia », a-t-il déclaré verbatim, prenant cependant le soin d’insister sur le fait de ne pas utiliser le COVID-Organics sur les personnes souffrant de la COVID-19, tant que le rapport scientifique détaillé sur la composition et les effets de ladite tisane n’est pas encore mis à la disposition de l’État.

Ainsi, si Daouda a déclaré que les premières expériences ont révélé que le COVID-Organics agissait sur le virus, il n’a pas donné le feu vert pour son utilisation à échelle sur la population.

D’ailleurs, en écoutant cet audio publié le 7 mai, PesaCheck a constaté qu’à aucun moment, Daouda Ndiaye n’évoque les propos qui lui sont attribués. Au contraire, il invite les sénégalais à ne pas s’automédiquer sur l’artemisia.

De plus, le 11 mai, Marie Khémesse Ngom Ndiaye, directrice générale de la santé publique, a fait savoir dans une vidéo que la seule entité capable de valider l’utilisation du COVID-Organics de Madagascar au Sénégal était le Comité éthique du ministère de la santé et de l’action sociale.

PesaCheck a examiné l’affirmation selon laquelle, un comité scientifique sénégalais a confirmé l’efficacité du COVID-Organics et donné son feu vert pour l’utilisation au Sénégal, et l’a trouvée PARTIELLEMENT FAUSSE….lire la suite sur PesaCheck

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *