----Annonce flash----

Journal Scientifique et Technique du Mali -(JSTM)-

Mission: Promouvoir la science au Mali, comme moteur de développement -- Site web: Cliquez ici -- Vous y trouverez gratuitement nos magazines scientifiques

Header ad

Covid-19 : entre réalité, incapacité, négligence, responsabilité et action commune

Covid-19 : entre réalité, incapacité, négligence, responsabilité et action commune

Le monde semble étouffé par le cours des évènements. Une nouvelle guerre, autre que la traditionnelle qui se matérialise ou se manifeste par la puissance des armes, vient de faire surface et l’humanité branle dans tous les sens sans solution aucune pour contenir ce « monstre mondial » appelé coronavirus. Chaque continent se hâte à chercher des mesures pour endiguer ce mal qui fait déjà bon train partout sans distinction aucune de pays.


Un contribution de l’activiste Mamadou Diarra, étudiant en sciences politiques


L’espèce humaine, de secondes en secondes, de minutes en minutes, d’heures en heures, de jours en jours et déjà des mois durant, se réduit en nombre inimaginable. Les grandes puissances du monde semblent ne plus avoir de puissance face à cette ravageuse pandémie. Les autres pays appelés « pays faibles » tous sous le coche, ne savent plus à quel saint se vouer étant donné qu’ils sont connus d’être des pays à « économie dépendante ». Pour des pays où le budget peine à atteindre les deux milles milliards (devise selon les pays), l’espoir se trouve être mince qu’une aiguille. Plus question de plus riches, de plus pauvres, de plus forts ou même de plus faibles car tous sont désormais traqués par un même mal et qui ne fait visiblement pas de cadeau. Le monde enregistre, journalièrement des milliers de morts, de cas positifs causés par l’ennemi commun(covid19) et qui est dévoué dans sa démarche de destruction massive.


Avez vous une info? Contactez Oppositions info par whatsapp au +223 79269577


La lutte contre cette violente maladie au coronavirus diffère de pays en pays. Cette différence de plan de riposte des pays est centrée sur la capacité économique de chacun d’entre eux et pas uniquement cet aspect car il se trouve entouré par des comportements sociétaux de tous niveaux. Certes l’argent a une impérieuse place dans la gestion de nombre des phénomènes mondiaux mais pour autant ce rôle que joue l’argent est sans nul doute garanti par les comportements sociétaux qui raffinent le tout.

En Europe, en Asie, en Afrique, en Amérique et dans tout le reste du monde, les autorités font tout pour freiner la pandémie avec des plans de solidarité, des plans de riposte médical, des plans de limitations de la propagation de la maladie ou confinement, des plans d’assurance de la continuité des activités fondamentales de la vie humaine, tout pour sauver l’humanité une fois de plus. Il faut le dire très ouvertement, l’organisation et le fonctionnement des sociétés font que ces « politiques de sauvetages » n’ont pas un effet uniforme et universel. Pour ce faire, l’exemple africain intervient. En effet, en Afrique les réalités sont autres car la société étant majoritairement « indigène », pour qui le gain du pain quotidien est une victoire héroïque. Les mesures comme le confinement, le télétravail, le respect strict des mesures barrières sont pour l’heure très difficiles pour être rigoureusement appliquées.

Nous voulons être tous narrateurs de cette mauvaise situation que le monde subit actuellement, pour alors être des survivants, il faudrait sans doute se rendre à l’évidence. Le monde entier doit faire appel à son sens de descendants d’Adam et Eve pour enfin de laisser de cotés nos différences raciales, ethniques, historiques, géographiques et même mettre nos intérêts stratégiques en pause pour sauver le monde tout en étant uni. Connaissant la force de frappe de ce virus, il ne sert plus à rien de faire une lutte individuelle car seul on est faible mais ensemble, nous aurons le bénéfice de la force du nombre et nous réussirons à vaincre le mal que sème le coronavirus. L’union des pays du monde devient alors une clef pour que l’humanité sorte de ce chao car il serait injuste qu’une partie de la population mondiale disparaisse et que l’autre partie festoie après la pandémie du Covid19. Il relève à présent de la responsabilité de nos différents dirigeants de joindre leurs politiques, faire du coronavirus l’ennemi commun afin de casser les ailes de cette maladie et mettre fin à ce théâtre morbide que connait le monde. Aussi, les initiatives individuelles venant des personnes à grands moyens pour soutenir soit les Etats dans leurs programmes de lutte contre le covid19, soit plus directement les populations nécessiteuses. Ces actions sont très salvatrices car cette affaire en lien avec la propagation de la maladie au coronavirus, aucune aide ne serait de trop pour combattre cette maladie.

Malgré le grand ravage que fait le virus, des sociétés sembles négligées ou ne même pas croire en son existence parmi nous, au sein de nos familles, dans nos quartiers, dans nos petites et grandes villes. Ces populations ne voient peut-être pas la publication de ses malheureux chiffres, ces regrettées personnes qui partent sans protocole funèbre. D’autres arrivent même à dire que cette maladie épargne des races, où en sommes-nous actuellement ? il faudrait cesser de négliger ou d’ignorer à dessein l’existence de cette maladie dont la contagion se compare à la vitesse du vent. Nous devons clairement voir les choses en face et faire tout pour que le coronavirus n’ait pas raison sur le commun des mortels.

Pour contenir le mal du coronavirus, il faudrait que les vertus tels le partage, la responsabilité, l’entraide, l’humanisme, la patience reviennent dans tous les quatre coins du monde. L’humanité est plus forte que cette maladie et pour la repousser hors de nos cadres de vie, nous devons croire à l’intelligence collective pour la recherche des solutions efficaces et qui peuvent servir à tous. Nous devons sans relâche soutenir nos scientifiques, nos personnels soignants déjà sur le terrain de la lutte contre le covid19, nos forces de l’ordre et autres corps impliqués pour leurs sacrifices, leur dévouement. Le monde s’en sortira certainement.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *