----Annonce flash----

Journal Scientifique et Technique du Mali -(JSTM)-

Mission: Promouvoir la science au Mali, comme moteur de développement -- Site web: Cliquez ici -- Vous y trouverez gratuitement nos magazines scientifiques

Header ad

Côte d’Ivoire: l’Union européenne rencontre l’opposition, le président d’EDS recadre la situation

Côte d’Ivoire: l’Union européenne rencontre l’opposition, le président d’EDS recadre la situation
La plateforme politique EDS a été invitée à rencontrer ce lundi 9 mars 2020,à la délégation de l’Union Européenne à Abidjan,monsieur Charles Girard, Chargé des relations avec la Côte d’Ivoire au siège de l’Union Européenne à Bruxelles, qui pour la circonstance était accompagné du premier secrétaire chargé des affaires politiques ,monsieur Laurent DERSUS et de madame Rossella MARANGIO,de la Section politique.

Le président de EDS, le professeur Georges-Armand OUEGNIN qui conduisait une délégation composée du vice-president chargé des affaires électorales,monsieur TCHEIDE Jean-Gervais ,et de son chef de cabinet,monsieur ANANGAMAN Olivier ,a stigmatisé l’absence totale de confiance entre l’opposition significative et les tenants actuels du pouvoir.

Le professeur Georges-Armand OUEGNIN a aussi profité de cette occasion que lui offrait l’Union Européenne pour dire que la seule solution pour des élections libres,regulières,justes et transparentes , c’est l’organisation d’un dialogue inclusif et constructif:”Nous pensons beaucoup plus aujourd’hui encore que la philosophie politique “du ASSEYONS NOUS ET DISCUTONS “de notre référent, le président Laurent GBAGBO se justifie pleinement …il nous faut en effet discuter tous ensemble afin de degager des solutions consensuelles pour un processus électoral accepté de tous(…)

Monsieur Charles GIRARD a tenu à preciser qu’il prenait bonne note de toutes les préoccupations et de toutes les suggestions de la plateforme EDS qui sont pour lui de précieuses informations.
Il convient de rappeler que cette rencontre entre EDS et l’Union Européenne se situe le cadre d’une mission de l’Union Européenne à Abidjan sur les élections à venir et notamment l’élection présidentielle du 31 octobre 2020.

Il faut aussi rappeller qu’en depit des interpelations repetées de l’opposition crédible et significative qui réclame une CEI et un code électoral consensuels pouvant garantir des élections libres,regulières, justes, transparentes et apaisées,les tenants actuels du pouvoir continuent de faire la sourde oreille.

SERCOM EDS

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *