----Annonce flash----

Journal Scientifique et Technique du Mali -(JSTM)-

Mission: Promouvoir la science au Mali, comme moteur de développement -- Site web: Cliquez ici -- Vous y trouverez gratuitement nos magazines scientifiques

Header ad

Au Cameroun, 25 prisonniers politiques libérés

Au Cameroun, 25 prisonniers politiques libérés
468×60 content ad

Libérations provisoire cette nuit du mercredi 30 octobre 2019 de 25 sur 26 des détenus politiques (marches blanches du MRC et MIDA) précédemment condamnés arbitrairement le 11 mars 2019 par le Tribunal de Première Instance du Centre Administratif de Yaoundé. Cette mesure fait suite à la décision de mise en liberté provisoire prononcée par la Cour d’Appel du Centre lundi dernier à Yaoundé.

Me Crépin Ndjodo pour le compte du collectif assurant la défense des prisonniers politiques en lien avec les marches blanches et ceux de la MIDA, a convoyé les ordres de mise en liberté obtenu du Parquet Général, et s’est assuré de l’application intégrale de ceux-ci avant de franchir lui-même les grilles de la prison Centrale de Kondengui avec la dernière prisonnière politique libérée en ce lieu cette nuit, la dénommée Meffo Lucienne.

Sont donc libres, 19 des 20 personnes détenues à la Prison Centrale de Kondengui, plus les deux personnes détenues à Ntui suite à leurs transfèrement illégal, ces deux prisonniers particuliers qui depuis l’audience du lundi 28 Octobre dernier par devant la Cour d’Appel avaient d’ailleurs été gardés à la prison Centrale de Kondengui après prononciation de leur libération provisoire.

Quant aux deux détenus politiques précédemment victimes du même arbitraire dans leur transfèrement sur Ngoumou, de même que le détenu Ndzana Ndzana Enama Joseph jadis transféré à Mbalmayo et le détenu politique Wendock Nzeuga Thibault Joël transféré en son temps à Eseka, le Régisseur de la Prison Centrale de Kondengui en ce qui les concerne tous, a pris les dispositions pour faire parvenir leurs ordres respectifs de mise en liberté aux régisseurs des prisons qui les accueillent.

Lesdits régisseurs se sont engagés à immédiatement faire appliquer la mesure de mise en liberté concernant les prisonniers politiques illégalement transférés et detenus dans leur murs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *