----Annonce flash----

Journal Scientifique et Technique du Mali -(JSTM)-

Mission: Promouvoir la science au Mali, comme moteur de développement -- Site web: Cliquez ici -- Vous y trouverez gratuitement nos magazines scientifiques

Header ad

Affaire coût d’achat de l’avion présidentiel: Moussa Mara crée de nouveau la polémique

Affaire coût d’achat de l’avion présidentiel: Moussa Mara crée de nouveau la polémique

Acculé par les députés de l’opposition par rapport au prix du Boeing présidentiel, lors de sa déclaration de politique générale, Moussa Mara a donné un montant qui s’est avéré différent de celui fourni par le propriétaire de l’appareil. 6 ans après les faits, il tente de s’expliquer.  

Certaines erreurs ne se pardonnent pas en politique.  Tel semble être le cas du Président du parti Yelema, Moussa Mara, qui  demeure la cible privilégiée  du citoyen lambda  pour connaitre le  montant réel de l’achat du Boeing présidentiel. Un appareil dont il n’a pas largement profité à cause de son départ prématuré de la tête du gouvernement.

En déplacement à Tombouctou où il a animé une conférence dans la nuit du réveillon au centre Ahmed Baba, l’ancien Premier ministre a été interrogé pour la énième  par les étudiants sur le prix de  l’avion présidentiel.  En  réponse,  il dira que ‘’ le Chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Keïta a déclaré dans une interview à  l’hebdomadaire ‘’Jeune Afrique’’ que l’avion a été acquis à 18,5 milliards FCFA, et j’ai dit à son temps à l’Assemblée nationale que l’avion nous a coûté 20 milliards FCFA’’. Entre  les deux montants, il y a une différence  d’un milliard et demi.

Il justifie le reste de cette somme en expliquant qu’elle a été investie dans l’immatriculation de l’avion, les frais de parking en Californie et  son transport des Etats-Unis  vers Bamako. «  Le Président IBK a parlé du prix que le propriétaire a reçu et j’ai parlé du coût total. Mais en politique, les chiffres sont souvent utilisés dans tous les sens », s’est défendu Moussa Mara, ajoutant que l’avion a été acheté lorsque son prédécesseur était à la primature.  Ce qui l’oblique à dire que son problème a été que l’appareil  est arrivé aux lendemains de sa nomination comme  Premier ministre. «  Donc, je suis tombé dedans. C’est ce qui a été ma malchance. Tout s’est déroulé entre  le Président de la République, mon prédécesseur, les ministres de la défense, de l’économie et des finances.  Je suis allé à l’hémicycle donner les informations que les services techniques m’ont données. Je ne suis pour rien », a déclaré Moussa Mara qui conclut ses propos en ces termes : « IBK, lui-même s’est caché derrière dans l’affaire de l’avion présidentiel et c’est moi qu’on est entrain de canarder ».

A noter qu’après  cette déclaration différente de celle du Président de la République devant les députés, l’ancien PM a été la cible de toutes les critiques par ses détracteurs. Jusqu’à présent, certains de ses détracteurs politiques ne pardonnent pas ses propos et  l’accusent de vouloir, ce jour-là, faire plaisir au Chef de l’Etat pour conserver son poste de Premier ministre.

Siaka DIAMOUTENE

Source : Maliweb net

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *