----Annonce flash----

Journal Scientifique et Technique du Mali -(JSTM)-

Mission: Promouvoir la science au Mali, comme moteur de développement -- Site web: Cliquez ici -- Vous y trouverez gratuitement nos magazines scientifiques

Header ad

‘’Affaire braquage Bceao’’ : Le pouvoir d’Abidjan annule les espoirs de Laurent Gbagbo pour la présidentielle d’octobre 2020

‘’Affaire braquage Bceao’’ : Le pouvoir d’Abidjan annule les espoirs de Laurent Gbagbo pour la présidentielle d’octobre 2020
468×60 content ad
L’ancien président de la Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo, ne pourra pas rejoindre de sitôt les bords de la lagune Ebrié pour prendre part à la vie politique de son pays comme il le souhaite depuis son acquittement en janvier dernier par la Cour pénale internationale (Cpi). A moins qu’il souhaite séjourner à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca). En effet, la justice ivoirienne a confirmé ce mardi 29 octobre 2019 sa condamnation à 20 ans de prison dans l’affaire ‘’braquage à la Bceao’’.

Une nouvelle audience sur le braquage de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao), a eu lieu ce mardi à Abidjan, a-t-on appris de sources judiciaires. La défense de Laurent Gbagbo avait fait opposition à la première condamnation de 20 ans de prison. L’examen de l’opposition s’est fait. Après examen, la justice a confirmé la décision de janvier 2018.

Faut-il, le rappeler, Laurent Gbagbo et trois de ses ex-ministres, dont son ancien Premier ministre Gilbert Aké N’Gbo, ont été condamnés en Janvier 2018 à 20 ans de prison et 329 milliards F CFA d’amende, dans l’affaire du « braquage » de l’Agence nationale de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) pendant la crise post-électorale ivoirienne de 2010-2011.

Maxime KOUADIO/Linfodrome

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *